huile essentielle

Faire la différence avec une huile essentielle

L’expression huile essentielle désigne un liquide issu d’une substance végétale. Obtenu par extraction ou distillation de molécules provenant de la plante d’origine, ce concentré de substances végétales est souvent vendu en flacons qu’il faut apprendre à différencier.

Extraits de cannelle ou raventsara, comment choisir et quelles huiles privilégier, voici quelques éléments de réponses. On en profite également pour décrire les procédés utilisés pour créer les huiles essentielles.

Huile essentielle : définition

Un extrait de plante aromatique sous forme liquide, voici un essai de définition de l’huile essentielle auquel on peut se fier. Il s’agit d’une essence distillée des plantes aromatiques et elle est composée de substances actives et originales pour la santé.  Liquide concentré et complexe, obtenu par distillation, cette  huile peut être extraite à partir de fleurs, feuilles, bois et des fruits. Produits existants depuis des millénaires en Asie et en Amérique du Sud, les huiles essentielles ont été des produits hautement demandés durant l’antiquité, un peu moins au moyen-âge. Afin de se faire une idée sur l’évolution de ce produit et le rôle qu’il a joué dans les échanges mondiaux, lisez notre histoire de l’huile essentielle.

Histoire des huiles essentielles

Découverte des vertus

Les premiers procédés d’extraction des huiles essentielles ont été faits au 18e siècle, durant la révolution industrielle. L’extraction des huiles essentielles par distillation à la vapeur d’eau naît réellement à l’époque de la révolution industrielle et permet le développement de produits alimentaires et de parfums.

Le savoir-faire arabe a eu des échos considérables auprès des institutions de soins. Grâce aux huiles essentielles et aux produits issues de leur pharmacopée, les civilisations arabes et sémitiques ont été mises en évidence de manière plus certaine. L’aromathérapie moderne s’est offert une place de choix dans la médecine, pas seulement palliative. Les plantes retrouvent alors une place de choix en tant qu’élément de  traitement thérapeutique de l’époque.

Il faut noter que les vertus des huiles essentielles ont été découvertes d’une manière toujours surprenante, quoi que, très fréquente dans l’histoire des recherches scientifiques effectuées par l’humanité : par accident. En effet, au début du XXIème siècle, deux chercheurs pionnier dans leur métier de parfumeur moderne se brûlent les mains quand leur laboratoire explose. L’un des chercheurs plonge sa main dans le récipient d’huile de lavande. Ce geste génial a consacré les chercheurs Gattefossé puis Valnet et ses disciples comme les pères de l’aromathérapie moderne. Soulagés instantanément, sa plaie guérit avec une rapidité déconcertante. Etonné par ce résultat, il décide d’étudier les huiles essentielles et leurs propriétés.

Evolution du produit

Des huiles essentielles issues de diverses plantes existent depuis des millénaires et en Asie, notamment en Chine. Les premières furent extraites de la cannelle, l’anis et le gingembre. D’autres produits ont été développés en Inde et au Moyen Orient, notamment, les huiles à base d’origan, de pins, de carvi ou de fenouil. Ces substances issues de plantes aromatiques ont été  encensées pour les propriétés thérapeutiques et utilisées en tant que produit palliatifs. Ce produit était essentiel en navigation marine et lors des guerres pour les soldats blessés.  L’Asie a joué un rôle essentiel dans les premières commercialisations des plantes aromatiques utilisées sous forme d’essences. Voici quelques exemples d’huiles essentielles provenant de la région asiatique et faisant partie des produits les plus demandés par les rois er dirigeants de l’époque.

En guise de rappel, voici quelques exemples d’huiles essentielles présents depuis plusieurs millénaires. Durant des milliers d’années, seuls les personnages importants et les soldats étaient autorisés à bénéficier de leurs vertus.

Produits d’antan

La myrrhe

La myrrhe est cette huile essentielle apportée par les rois mages pour l’enfant Jésus Christ  à Bethléem. Lors de la visite de ces rois, ce produit faisait partie des cadeaux apportés, au même titre que l’or et l’encens. Symbole d’onction divine, la myrrhe est décrite comme une huile utilisée dans les contextes érotiques. En effet, cette huile est associée au mythe de myrrha, fille du roi de Chypre qui tenta de mettre fin à ses jours à cause d’un amour interdit. Exilée, elle est transformée en arbre par  les dieux. D’après cette légende, les larmes de cet arbre produit la myrrhe. En termes de propriété, la myrrhe fut utilisée comme antiseptique, cicatrisant et produit anti-inflammatoire. Utilisée par les Grecs comme baume pour nettoyer les plaies de combat et prévenir les infections, la myrrhe faisait partie de l’attirail du soldat. Au Moyen-Orient, on la myrrhe l’eczéma, les rhumatismes quand en Égypte ancienne, la myrrhe a été utilisée pour traiter le rhume des foins et l’herpès. Son usage s’étendait à l’Inde – traitement de la gingivite, des ulcères buccaux, et de la pharyngite

L’encens 

Substance à l’odeur boisée à l’aspect métissé, cette essence possède une dimension religieuse, une valeur sacrée en Orient. L’encens est utilisé pour soigner l’asthme et a polyarthrite. Faisant l’objet d’une convoitise existante depuis des milliers d’années, l’arbre à encens à fait la fortune de plusieurs familles arabes, et des étrangers venus spécialement pour découvrir l’histoire et l’importance de ce produit. La route de  l’encens située sur la péninsule arabique. On peut payer cette traversée avec un sac d’encens. A noter que le terme encens désigne également les substances odorantes à bruler, également originaire d’Asie.

Huiles essentielles modernes

Le raventsara

L’Afrique n’a jamais été en reste en termes d’huiles issues des extractions de plantes. Ces extractions ont résulté sur des produits tels : le katrafray, le ravintsara, etc). Les huiles essentielles historiques sont tombées dans l’oubli durant le moyen Age. Malgré les efforts des vendeurs, Les commerces d’huiles essentielles ont pris du plomb dans l’aile durant cette époque. Retrouvées au Moyen-orient, mais également en Egypte ancien ou en Afrique australe.

L’Afrique australe est comptée parmi les zones où le raventsara, une plante aromatique endémique à l’océan indien, connaît un franc succès.  On produit de l’huile essentielle de raventsara grâce une plante éponyme présente dans les forêts tropicales malgaches. Réputée pour ses vertus et son parfum original, cette plante est également utilisée pour créer des savons, sels de bains et bien d’autres produits.

Huile essentielles amérindiennes

Un autre foyer de développement des huiles essentielles se situe en Amérique du Sud. Les tribus aztèques, mayas, Incas : bois de rose, de Hô possédait la rose musquée du Chili. Extraite de l’églantier, ce produit a été utilisé comme crème anti-âge et antiride particulièrement précieux. Citons également l’huile de cynara utilisé pour soigner le foie et l’huile de mélisse (un sédatif ultra-puissant). Il faut savoir qu’en termes de produits anti-âges, cette région du monde est hautement fournie). Avec le maca péruvien, la très glamour passiflore et les huiles essentielles citées précédemment, l’Amérique du sud en est devenu un foyer de traitement par la médecine alternative.

Evaluer la qualité de l’huile

Les critères de qualité des huiles essentielles reposent avant tout sur les conditions de croissance de la plante d’extraction, mais également l’hygiène des personnes. Ces critères ont été établis en vue de d’assurer la traçabilité du produit. Des critères de qualité stricts doivent guider l’achat de l’huile essentielle utilisée pour la santé. Voici quelques uns de ces critères :

La certification botanique

Les conditions climatiques de croissance de la plante font partie des infos à prendre en compte au moment de faire les meilleurs choix en termes d’huile essentielle. L’appellation de la plante d’extraction doit préciser le genre, l’espèce, la sous-espèce de cette dernière. Afin d’éliminer le risque d’erreur issu de noms vernaculaires locaux, cette taxonomie est particulièrement intéressante.

L’origine géographique

Les huiles essentielles sont perfectibles, tout dépend des facteurs environnementaux présents au moment de faire les travaux. Le nom du pays, la région, le relief font partie d’informations cruciales pour reconnaître vérité sur les produits issus du terroir. Hormis le déterminisme physique, certaines conditions peuvent influencer la qualité des produits et transformer les substances saines en choses dangereuses pour la santé.

Récolte   

Afin de vous spécifier si la plante est sauvage ou cultivée et issue d’une culture biologique, il faudra que cette méthode de récolte soit mentionnée. Pour les cultivateurs, cela permet d’afficher le label bio sur la plupart des produits

Composition biochimique

Le stade de développement botanique est devenu un critère de classement très important chez les huiles essentielles. En effet, le moment de la cueillette est essentiel pour donner la meilleure qualité aux plantes. Les caractéristiques du produit  dépendent réellement du stade de développement végétal, c’est à dire le moment de la cueillette avant, pendant ou après la floraison.

Organe d’extraction

Le procédé d’extraction compte pour beaucoup, mais ce procédé est également conditionné par le choix de la partie à utiliser. L’organe distillé  peut être les feuilles, l’écorce, la fleur ou les racines de la plante. La composition biochimique des huiles essentielles dépend de cet organe. En effet, l’écorce ne contient pas les mêmes essences que les feuilles du même arbre, ni les racines, comme c’est le cas avec la cannelle.

Modes d’extraction

Il existe plusieurs modes d’extractions de la plante, en voici les plus utilisés :

  • Expression à froid
  • Hydrodistillation
  • Distillation par entraînement à la vapeur d’eau

Tous ces procédés influencent  aussi la composition de l’huile essentielle.

Le chémotype

Si vous avez le temps de passer dans un laboratoire pour effectuer des analyses plus poussées, prenez en compte les procédés suivants :

  • Analyse chromatographique en phase gazeuse
  • Spectrométrie de masse

Ces détails faciliteront la recherche des informations nécessaires pour connaître la différence avec les huiles essentielles.

Autres indices de qualité

Les informations précédentes aident les professionnels à classifier les produits et les clients à repérer la traçabilité.

  • Pure : une huile essentielle est tirée d’une seule variété de plante. Il n’existe aucune huile composée de deux ou plusieurs plantes. Cela peut exister, mais sous d’autres formes. Aussi, ce ne sont pas des huiles essentielles.
  • Naturelle : Une huile essentielle de bonne qualité ne contient pas de molécules issues de colorants ou une huile minérale, les huiles essentielles sont toujours conçues avec les éléments provenant de l’extraction de la plante. Les molécules de synthèse totale, des agents émulsifiants chimiques, des huiles minérales, etc.

Recommandations

Utilisation

Respecter le nombre de gouttes recommandées, La fréquence d’application ou de prise, ainsi que la durée d’utilisation. Voici nos conseils et précautions à prendre pour profiter pleinement des huiles essentielles. L’efficacité des produits est conditionnée  par une utilisation optimale du produit.

Pour un massage

Prenez le temps de vous laver les mains après chaque massage. La majorité des huiles essentielles piquent les yeux et peuvent irriter les sinus ou la cavité bucco-dentaire si, il y a, ingestion accidentelle du produit.

Ingestion accidentelle

Si un accident a lieu, il faut impérativement :

  • Se rincer l’œil sous l’eau plate durant 2 minutes
  • Placer une compresse imprégnée d’une huile végétale (olive, noisette, noyau d’abricot) pendant une dizaine de minutes. Il convient d’agir de la même manière dans toutes les circonstances.
  • En cas d’ingestion accidentelle d’une grande quantité, téléphonez au centre antipoison de la région.

Stockage

Vous devez prendre en compte les rayons ultra-violets du soleil et la volatilité des huiles essentielles. Ces 2 risques réclament une vigilance des premières heures.

Des huiles essentielles étaient contenues dans des vases accompagnant les pharaons égyptiens. C’est dire si les huiles essentielles sont stables et se gardent longtemps en préservant une grande partie de leurs propriétés. Et cela, les embaumeurs de l’Egypte ancien connaissaient déjà ce procédé. Idéalement, les huiles essentielles se conservent dans des flacons en verre coloré et scellés, ou un flacon en plastique. Garder les flacons hors de portée des enfants et posez-les à un endroit totalement à l’abri des rayons de soleil trop intenses.

Conclusion

L’huile essentielle est devenue un produit accessible aux consommateurs actuels. Jadis réservés aux rois, mages, pharaons et autres apothicaires durant les temps anciens, ces huiles font partie des meilleures choses que la terre produit pour les hommes et les animaux qui y vivent.

Grâce aux efforts et à la technicité humaine, on peut acheter un flacon d’huile de raventsara contre la calvitie, le rhume des foins et les allergies en touts genres. Mais comme la plupart des produits issus de l’industrie pharmaceutique, prenez soin de bien lire  les contre-indications, car cela peut s’avérer dangereux de d’utiliser un produit, même issu de la pharmacopée traditionnelle.